En hommage à Lions Suzanne Couture, décédée le 19 novembre 2019

"Bien avant l’élection d’une femme première ministre au Québec et d’une mairesse à Montréal, le village de Compton était dirigé par une femme au tournant des années 1990. À la même époque, d’autres femmes ont aussi siégé au conseil municipal. Parmi ces pionnières, Suzanne Couture, dont nous avons appris avec tristesse le départ aussi subit qu’inattendu le 19 novembre dernier.


Aux hommages de sa famille, nous voulons ajouter la reconnaissance des membres de la communauté comptonoise. Car, même si elle ne cherchait pas les honneurs, Suzanne a joué un rôle important dans le développement de Compton. Réjane Tremblay, en poste à la mairie, retient que Suzanne (conseillère de 1989 à 1993) était une personne à l’écoute, respectueuse et très aidantes par ses compétences professionnelles. Soucieuse de connaître les forces et les défis de la municipalité, elle l’a dotée d’un répertoire des organismes et entreprises.


Au moment où les Explorateurs, ancêtres des camps de jour, avaient grand besoin de renfort, Suzanne s’est associée pendant dix ans à Josée Roy pour maintenir l’offre d’activités estivales aux enfants de Compton. Josée se souvient de son envergure et de son ouverture. Elle parle d’une femme de cœur et très engagée, notamment dans le projet d’agrandissement de l’école et de l’installation d’un ascenseur pour permettre à un enfant handicapé d’étudier dans son village.


Pour ma part, j’ai connu Suzanne lors de la création des Compagnons du Lieu historique en 2001. Parmi ses nombreuses qualités, j’ai apprécié particulièrement ses capacités d’analyse, sa créativité et sa joie de vivre. En même temps qu’elle encourageait la création de projets et s’y engageait, sa petite calculatrice intérieure savait nous remettre les pieds sur terre avec un irrésistible sourire. Du Week-end des saveurs aux activités des Comptonales et des Lions, Suzanne était solidaire des projets collectifs de Compton.


Affable, élégante et discrète, Suzanne nous manquera beaucoup. De nombreux organismes communautaires d’ici et d’ailleurs en Estrie auxquels elle offrait son soutien bénévolement se sentent aujourd’hui orphelins.


Jocelyn, Virginie, Sophie et Samuel, nos pensées affectueuses"


Lions Michèle Lavoie